Laurence Malherbe

Laurence Malherbe

Mezzo-Soprano

Hire Laurence Malherbe ›

Bio














BIO Laurence Malherbe - copie










            
                
                    
Laurence Malherbe fait partie de ces musiciennes/chanteuses explorant sans relâche toutes les esthétiques. Elle
s'attache depuis toujours à ne laisser aucune barrière s'immiscer dans sa pratique et son amour immodéré de la
Musique, DES Musiques. Elle fréquente les grandes scènes lyriques, y interprétant les plus grands rôles et compositeurs
du répertoire classique (Carmen, Donna Elvira, Mimi, Bizet, Mozart, Puccini, Schubert.) ( cf: http://laurence-
malherbe.org ) et ne s'interdit aucune incursion dans le Jazz expérimental (récemment avec Archimusic en concert et au
disque.), la New-Wave (Constant Rain.), le Rock, la Comédie Musicale (Godspell, l'Iliade.), le Théâtre (récemment à la
Cartoucherie de Vincennes) et ce, sans aucune limite, sans aucune retenue. La Musique sans carcans : elle en fait son
Credo, son Art de vivre. Elle s'entoure de musiciens de grand talent ouverts à toutes les esthétiques. Ils sont issus du
Jazz, des Musiques Improvisées ou Contemporaines et du Rock.


                    
Laurence Malherbe débute très jeune en tant que soliste dans différentes comédies musicales dont "Godspell" ou
"L'Iliade" (enregistrement d’un titre : Vous qui Tenez la Terre). Elle se forme en chant et harmonie Jazz à la Bill Evans Piano
Academy, enregistre de 2 titres avec le Groupe Jazz-Rock Charlie B., avec lequel elle tourne et remporte un Tremplin
Jeunes Musiques. En parallèle de ses activités musicales, elle effectue un important travail théâtral avec Sarah Boréo. Elle
jouera entre autre les rôles de Célimène dans « Le Misanthrope » de Molière, Suzanne Délicias dans « L’Orchestre » de Jean
Anouilh.


                    
Puis elle découvre la voix Lyrique et c'est au département Voix du Conservatoire National de Musique d'Orléans dans la
classe de Jacqueline Bonnardot, éminente pédagogue, qu'elle obtient, en moins de deux ans un 1er Prix de Chant . Elle est
ensuite admise sur concours international au CNIPAL à Marseille et se perfectionne auprès de personnalités prestigieuses du
monde Lyrique telles que Sylvia Sass, Teresa Zylis-Gara, Walter Berry, Robert Tear, Elena Vassilieva... Elle reçoit les
conseils réguliers de Lionel Erpleding et Lionel Sarrazin, puis le vif soutien du compositeur et chef d'orchestre Marcel
Landowski ainsi que de Gabriel Dussurget, fondateur du festival d'Aix-en-Provence.


                    
Laurence est lauréate des Concours Internationaux de Chant de L'UFAM et Léopold Bellan (deux seconds Prix) et
boursière (aide aux artistes prometteurs) de la Fondation Singer-Polignac à Paris.


                    
Elle fut en janvier 2013 l'une des 5 femmes finalistes des PARIS OPERA AWARDS et participa à ce titre au concert Maria
Callas Salle Gaveau.


                    
En parallèle d'une carrière Lyrique en perpétuel essor, elle pratique avec bonheur l'improvisation, le Jazz et le Rock et
développe sa collaboration au disque et sur scène avec des musiciens tels que Laurent David (Ibrahim Maalouf, Antoine
Hervé, Didier Lockwood, Yael Naim...), Eric Groleau (Cie Inouïe, Pifarely, Ibrahim Maalouf), Philippe Faro (Luke, Catleya, Hi
Cowboy,...) ou encore Jean-Rémy Guédon (Archimusic) ou Didier Ithursarry et Laurent Derache pour un spectacle dédié à
Kurt Weill.


                
            
        



            
                
                    
Au théâtre, c’est en compagnie de l’actrice Brigitte Fossey et du pianiste Didier Castell-Jacomin que l’on put l’entendre Salle
Cortot puis en Suisse et Aux pays Bas dans de nombreux récitals autour de la correspondance de Clara et Robert
Schumann.


                    
Puis c’est avec Le Théâtre de l’Erre, Jacques David, Dominique Jacquet et Christophe Séchet qu’elle travaille pour une
création autour de Schubert, Shakespeare et Heiner Müller intitulée « Hamlet Transgression » qui remporte un vif succès à
Lilas en Scène, puis au Théâtre de l’Aquarium (Cartoucherie de Vincennes).


                    
S’illustrant tout particulièrement dans l’Art du Récital de Lieder et Mélodies qu’elle donne à entendre en Europe avec la
Pianiste Michèle Pondepeyre sa partenaire de prédilection, c’est récemment par le comédien metteur en scène Thierry Pillon,
créateur du Festival “Les Art’Scènes”, que Laurence fut invitée pour interpréter des Lieder de Schubert dans le cadre de la
création du spectacle “Le Mystère Schubert”, puis pour un récital Berlioz "Les nuits d'été", Ravel "Shéhérazade", et enfin
pour y donner en concert son projet « Schubert Transgression », un travail autour de l’œuvre de Schubert en collaboration
avec un musicien de Jazz et Quatuor à Cordes, sorti en disque Chez Cristal Records / SONY Music en 2012.


                    
Sur les Scènes Lyriques en France et à l’étranger, Laurence Malherbe a chanté des rôles de Soprano puis des rôles de
Mezzo-Soprano tels que : Carmen (rôle titre) de Bizet en Espagne (Teatro Amaia, Irun), Concepcion dans "L'Heure
Espagnole" de Ravel, Meg Page dans "Falstaff" de Verdi (Opéra de Marseille, Corum de Montpellier), Mimi (extraits) puis
Musetta dans "La Bohème" de Puccini (Opéra de Liège et Concerts), Clorinda dans "La Cenerentola" de Rossini (Cour St
Louis à Orange), La Contessa di Ceprano dans "Rigoletto" de Verdi (Opéra de Marseille); la deuxième cousine dans "La
Périchole" d'Offenbach (Théâtre de Sanari/Mer), le Marchand de sable et la Fée Rosée dans "Hänsel et Gretel" (Opéra de
Massy puis en tournée) ; Barbarina puis Cherubino dans "Le Nozze Di Figaro" de Mozart (Tournée française), Micaëla et
Frasquita de "La Tragédie de Carmen" de Bizet/Constant (Festival de Gordes, Montpellier, Nîmes, Béziers, Opéra de
Bordeaux, Opéra de Barcelone...), Donna Elvira du "Don Giovanni" de Mozart (Festival de Gigondas), Barena dans
"Jenufa" de Janacek (Corum de Montpellier, ...)


                    
Dans le domaine de l’Oratorio, Laurence a chanté des oeuvres telles que le "Requiem" et "La Messe du Couronnement"
de Mozart, le "Stabat-Mater" de Dvorak avec l'Orchestre de Chambre de Prague, "Le Déluge" de Saint-Saëns avec
l'Orchestre Pasdeloup, le "Te Deum" de Bizet, la "Missa Brevis" d' Henri Collet ainsi que de nombreux récitals de Mélodies,
Lieder et Airs d'Opéras en Europe avec les pianistes Michèle Pondepeyre et Didier Castell-Jacomin .


                    
Parmi les metteurs-en-scène et chefs d’orchestre qui jalonnèrent son parcours, l’on peut citer Jacques David, Christian
Schiaretti, Antoine Bourseiller, Paul-Emile Fourny, Mireille Larroche, Jacques David, Michel Plasson, le clarinettiste Paul
Meyer, Laurence Dale, Friedrich Meyer-Oertel, Friedman Layer, Franck Villard, Amaury du Closel...


                    
En direct sur France Musique, Laurence fut invitée par Gaëlle Le Gallic pour son émission « Génération jeunes interprêtes »
pour y interpréter des extraits du cycle « Myrten » de Schumann. Toujours sur France Musique, elle chanta des extraits de
"Turandot" de Puccini et des « Pêcheurs de Perles » de Bizet puis fut l'invitée de Lionel Esparza pour la sortie de son 1er CD
soliste : "Schubert Transgression" (Cristal Records Classique / SONY Music) sorti en Septembre 2012.


                    
En mars 2016, sort son dernier Opus : « Excursus // WinterreiseFragment » (MARCAL Sound / UVM Distribution) , une
réinvention Rock du « Winterreise » de Schubert.


                
            
        



            
                
                    
Discographie :


                    
« EXCURSUS // WinterreiseFragments » - 2016 – MARCAL Sound / UVM Distribution
« MuTemps – Fantaisie Numérique » Ensemble Archimusic – 2015 – Le Triton Label
« Schubert Transgression » - 2012 – Cristal Records / SONY Music

« Charlie B... » (Enregistrement 2 Titres - 1er Prix du Tremplin Jeunes Musiques)


                    
« Vous qui tenez le Terre » - Extrait de la comédie Musicale « L’iliade »

Guest sur :

« Headless Lifeforms » (Invitée sur : Die Raüberin) - Achim Bloch - 2014 – Roxxx Records

« Cowboy » EP (Invitée sur : Last Call)- Macha’s Datcha – 2013 – Shake Your Music Productions


                    
Discographie à Venir : (Sorties 2017/2018)


                    
« KURT WEILL Berlin – Paris - New-York » – Avec Laurent Derache, accordéon (Marcal / UVM)

« Winterreise – Ein Traum » de Franz Schubert - Avec Michèle Pondepeyre, Piano – Chrsitophe Séchet, Musicien électro-


                    
accousticien. (Marcal / UVM)


                    
« Pensées pour moi-même » de Jean-Rémy Guédon sur des textes du Philosophe Marc-Aurèle. Avec l’ensemble Archimusic
(Marcal / UVM)


                
            
            
        



            
                
                    
Revue de Presse :


                    
A PROPOS DU SPECTACLE « Hamlet Transgression » Théâtre de L’Aquarium, Cartoucherie de Vincennes. Du 3
novembre au 4 décembre 2016.


                    
BSC NEWS - Olivier Fregaville-Gratian d'Amore


                    
« De sa voix cristalline, pure, Laurence Malherbe s’invite dans cette ronde triste et funeste. Portant robe longue noire,
satinée, elle donne à l’ensemble une profondeur enchanteresse, ténébreuse, une dimension incandescente, brûlante. Sa
tessiture de mezzo-soprano, aussi impressionnante et touchante dans le lyrique que dans des morceaux plus rock, se
joint parfaitement à la parole vibrante de Dominique Jacquet. Tour à tour, vers chantés et parlés se mêlent en une puissante
litanie qui nous trouble et nous ébranle. »
http://bscnews.fr/201611075925/theatre/hamlet-trangression-une-folie-a-la-croisee-du-theatre-et-de-lopera.html


                    
TELERAMA Sylviane Bernard-Gresh.


                    
« La mezzo-soprano, excellente Laurence Malherbe, interrompt le texte (donné et parfois dansé par Dominique Jacquet)
avec des lieder du Voyage d'hiver, de Schubert. On est sous le charme... »
http://sortir.telerama.fr/evenements/spectacles/hamlet-transgression,221290.php


                    
TOUTE LA CULTURE David Rofé-Sarfati


                    
« Les deux comédiennes sont divines, quasi célestes. Ces 35 minutes de bonheur nous font du bien. Nommons pour les
remercier Dominique Jacquet sans cesse débordée par le ressac du rivage et Laurence Malherbe, une sensuelle et
envoûtante Nina Hagen traversée par les mots de Wilhelm Muller. »
http://toutelaculture.com/spectacles/theatre/hamlet-transgression-35-minutes-de-bonheur-au-theatre-de-laquarium/


                    
A PROPOS DU CD « EXCURSUS // WinterreiseFragments » (MARCAL Sound / UVM DSistribution – 2016) :


                    
Ouest France, 23/09/2015 – Interview :


                    
« ... Mon prochain disque, Excursus, donne une version rock du dernier Cycle de Schubert, Le Vvoyage d’Hiver ; une sorte de
fils illégitime de Schubert et Nina Hagen... »

Interview intégrale ci-dessous :


                    
Critique de la participation remarquée de Laurence et Excursus lors de la création de la pièce Hamlet Transgression -
13/10/15 - theatredublog.unblog.fr

« ... Plantée devant un micro, elle aussi de noir vêtue, façon Nina Hagen, la chanteuse Laurence Malherbe lance, d’une voix
puissante, en allemand, des paroles métalliques qui entrent en résonance avec la dureté du texte d’Heiner Müller; elle
interprète des lieder de Winterreise dans l’arrangement de Laurent David. .
La version rock de cette musique, qui distord, sans les trahir, les lignes mélodiques de Schubert, tranche avec la profonde
mélancolie des paroles de Wilhelm Müller, l’auteur des poèmes de Voyage d’hiver... »


                
            
            
            
            
            
            
            
            
        



            
                
                    
Denis Desassis. Chroniqueur (Citizenjazz) maitrechronique.hauetfort.com - novembre 2015


                    
«... Laurence Malherbe, chanteuse extra-lyrique et ses petits camarades d’Excursus, nous ont mitonné un
WinterreiseFragments de derrière les fagots. Avec un aplomb admirable, celle qui s’était déjà autorisé une première
transgression, va beaucoup plus loin et transfigure Schubert en lui faisant subir un régime cold-wave qui lui va comme un
gant (...) Pour résumer l’affaire : c’est un régal ! »


                    
Musicologie.Org met à l’Honneur la participation d’Excursus au projet « Hamlet Transgression » : 1ère de couverture de
son actualité musicale, lien à en-tête sur chaque page du mag., plus un article.

« ... Laurence Malherbe continue et amplifie ici une expérience qu’elle développe depuis quelques années : investir de
façon fantasque, donc en créatrice, son répertoire habituel de soprano d’opéra, d’oratorio ou de récital dans une
esthétique Cold-Wave. On se souvient de son disque Schubert Transgression (Cristal Classic 2012/ SONY Music). Plus
récemment elle a créé MuTemps, Fantaisie Numérique avec l’ensemble Archimusic, puis avec Laurent David (Basse), Eric
Groleau (Batterie), Philippe Faro (Guitare), Excursus parcours onirique dans le Lied romantique viennois... »


                    
René Pape, Artiste Lyrique international


                    
« ... Dear Laurence, just listened to your Winterreise-Project ! I’m amazed ! Please, tell your Friends and colleagues how
much I like it ! I’m looking for years to find a way to interprate classic like that... Kind of Punk, Jazz, Indie and so on... Thank
You ! Merci !!! »

« ... Chère Laurence, je viens juste d’écouter votre projet d’inspiré du Winterreise ! Je suis stupéfait ! S’il vous plaît, dites à vos
amis et collègues combien je l’aime ! Je cherche depuis des années la façon d’interpréter le classique comme ça ... Une
sorte de Punk, Jazz, Indé etc... Merci ! Merci !!! »


                    
Elise Blaché, Dramaturge. (Extrait de la note d’intention du projet « Hamlet Transgression » , Création théâtrale sur la
musique d’ EXCURSUS. 2015 )

« ... Laurence Malherbe reprend et détourne l’expérience mise en œuvre dans son projet Excursus (sortie mars 2016 –
composition et arrangements: ExcursusMusic) dans lequel elle fait entendre les résonnances qui traversent le romantisme
autrichien de ses origines à nos jours, révélant les liens entre le Voyage d’Hiver (Winterreise) de Schubert et le mouvement
Cold-Wave. Venue elle-même du rock, et riche de sa carrière lyrique, elle réinvestit Schubert (et la langue allemande) depuis
cette culture initiale et inversement, trouvant des nuances inédites dans ce « cri contrôlé » qu’est le chant sur les scènes rock
comme à l’opéra. L’enjeu apparaît alors comme un éclairage mutuel et une mise en jeu bien vivante et non une confrontation
de genre.


                    
Ce n’est pas un hasard, écrit Jourdheuil, si tant de compositeurs se sont intéressés à l’œuvre de Müller, la musicalité de sa
langue comme la construction de ses poèmes dramatiques empruntent aux lois musicales. C’est à ce titre que la confrontation
avec le travail musical entrepris par Laurence Malherbe nous a paru particulièrement fécond et pertinent. »


                    
A PROPOS DU CD « Schubert Transgression » (Cristal Records Classique / SONY Music - 2012) :


                    
www.musicologie.org - Jean-Marc Warszawski - 01/01/2013


                    
"... Comme cela fait du bien et comme cela est beau. Enfin un cédé de 2012 qui ne fantasme pas une reconstruction
historique, qui va chercher ce à quoi peut parler la musique de Schubert aujourd'hui.

Laurence Malherbe, admirable soprano — qui peut avoir un magnifique timbre mezzo — sait chanter le jazz et jouer le
grand répertoire lyrique. Elle chante ici des Lieder de Schubert, parmi les plus célèbres, arrangés par le jazzman Laurent
David (il tient le cas échéant la basse), pour le quatuor Kadenza et selon, le piano. Seul Mein Gebet, poème écrit par Schubert
en 1823 est chanté sur une musique de Malherbe / David (plage 9)..." ()


                    
"L’éducation musicale" - Lettre d’Information – n°62 – Septembre 2012


                    
"... Lieder de Schubert remarquablement restitués par la soprano Laurence Malherbe, mais dans un tout nouvel habillage,
aux marges souvent du jazz, voire de l’atonalité."


                
            
            
            
            
        



            
                
                    
CARRIERE LYRIQUE :


                
            
            
            
                
                    
COMPTE-RENDU DU FESTIVAL DE PEZENAS :


                    
Catherine Scholler. Opéra Magazine - 2009


                    
« A propos du spectacle "Dans l'Intimité de... Schubert" : ... Un ancien chanteur (Thierry Pillon) se sachant mourant, invite une
soprano à venir préparer avec lui un récital de lieder de Schubert. (...) Évitant avec bonheur le discours larmoyant ou pontifiant,
le texte est entrecoupé de lieder interprétés avec sensibilité par Laurence Malherbe... » ()


                    
COMPTE-RENDU « Dans l’Intimité de Schubert » :


                    
Nicole Cordesse - Hérault Tribune - 2009


                    
«... Jeune fille ressuscitée de la vision schubertienne, le cœur lourd comme Marguerite au rouet, sa belle voix de soprano
nous emmène dans un voyage vibrant de quelques Lieder célèbres, dans un Voyage en hiver (Winterreise) nostalgique, qui
petit à petit engourdit le cœur et le corps... »


                    
REUSSITE TOTALE AUTOUR DE DVORAK !


                    
A propos des Rencontres Musicales en Loire. Rémy Perrin – Le progrès - 2005


                    
«... Chaque numéro permet à un ou plusieurs solistes de dialoguer avec le Chœur. C’est ainsi que l’on a pu apprécier les voix
exceptionnelles de la soprano Laurence Malherbe, de l’alto Myriam Djemour, du ténor Oliver März et de la basse Lionel
Sarrazin. Quatre solistes de renom au service d’une musique extrêmement expressive... »


                    
COMPTE-RENDU DU FESTIVAL DE GORDES :


                    
Claude Taelman – La Provence -


                    
«...C'est Micaela que l'on voit la première. Incarnée par Laurence Malherbe, sa voix charme immédiatement l'auditoire par la
pureté de ses accents et aussi grâce a un phrasé paré d'une discrète élégance. Son duo avec Carmen sera un véritable
enchantement... »

DES OVATIONS POUR LE FINAL !


                    
A propos du Festival Mer et Musique, Plérin sur Mer – Le Télégramme


                    
«...Plaisante à regarder dans sa blondeur souriante, plaisante à écouter dans un air de Mimi de "La Bohême", une voix
de Soprano placée et sure,..., Mademoiselle Malherbe n'a suscité qu'un regret auprès des amateurs d'Opéra, ne la voir
apparaître sur scène qu'une seule fois. Elle a fait naître le bonheur et les ovations. Un ravissement... »


                    
BILAN FLATTEUR DES CHOREGIES !


                    
Philippe Gut - L'Humanité.


                    
«...Cour Saint-Louis, on entendit de jeunes chanteurs au talent déjà affirmé et qui, pour certains d’entre eux, devraient
faire une forte honorable carrière : On peut fonder de sérieux espoirs sur les sopranos Laurence Malherbe et Laure
Crumière(...) des noms à retenir... »


                    
Une « autre » Laurence Malherbe dans la presse...


                    
CHARLIE B. EN NEUF VOLUMES :


                    
C.Z. – Paris-Poissy


                    
« ... Charlie Brown, le pittoresque personnage de B.D. fait des émules. La preuve : Le groupe qui porte son nom.(...) A neuf,
sûr qu’ils ont l’avantage du nombre : Deux claviers (...) Le tout harmonieusement posé sur timbre de voix charmeur, celui
de Laurence Malherbe. Cette fille-là, mon vieux, c’est du solide. Le « Summertime » de Gerschwin, entendu à l’occasion
de leur passage au mois de février au club, a fait frissonner la salle. Un point de plus dans la cagnotte...»


                    
LA CHANTEUSE DE CHARLIE B., UNE VOIX A DECOUVRIR !


                    
(C.Z. – Paris-Poissy


                    
« ... Les Charlie B., depuis presque quatre ans sillonnent les scènes de la banlieue parisienne. Leur musique est d’inspiration
plutôt Jazz-Rock. Une salle comble d’ailleurs avait faim de les acclamer. Des compositions totalement personnelles si ce n’est
le final sur la musique entraînante des Blues Brothers « Everybody needs somebody to Love » et un « Summertime » de
Gerschwin avec la voix chaude de Laurence. Une mention toute particulière à cette jeune artiste qui pratique le Chant
Lyrique et le théâtre. Elle se mêle parfaitement à l’ensemble, ce qui donne un groupe tout à fait composite...»


                
            
            
        



            
                
                    
Recommandations de Personnalités :


                    
Marcel Landowski, Compositeur et Chef d'orchestre.


                    
« Douée d'une voix naturelle chaude et ample, sa technique déjà très sûre et l'intelligence sensible et pénétrante des
textes qu'elle interprète font d'elle une artiste qui fait vivre et respirer la Musique. »


                    
Sylvia Sass, Soprano


                    
« Je voudrais vous présenter la soprano Laurence Malherbe qui, outre le fait d’avoir un timbre velouté de soprano, est
dotée d’une grande musicalité et présence scénique. (...) Elle fut Artiste invitée pour présenter un spectacle
exceptionnel sur Schubert, créé par Thierry Pillon, directeur artistique du festival Pézenas Enchantée 2009, où elle a pu
montrer une grande sensibilité artistique et musicale. »


                    
« Vorrei prensentarvi il soprano Laurence Malherbe, che oltre ad avere un timbro vellutato di soprano, è dotata di
grande musicalità e presenza scenica. (...) Lei e stata artista invitata di presentare un spettacolo eccezzionale di
Schubert, creato da Thierry Pillon, direttore artistico di festival Pézenas Enchantée 2009, dove Lei ha potuto mostrare
una grande sensibilita artistica e musicale. »


                    
Elena Vassilieva, Soprano.


                    
« J’aimerais attester des qualités exceptionnelles de Laurence Malherbe. Cette belle voix de Soprano au timbre fruité et
rond est dotée d’un tempérament scénique remarquable (...) On entend une belle personnalité vocale, doublée d’une
conscience professionnelle très exacte. »


                    
Lionel Erpelding, Basse – Artiste Lyrique international - Metteur-en-scène


                    
« Laurence malherbe possède un timbre de voix exceptionnel allié à une maîtrise technique très sûre et d’une grande
efficacité, d’autre part, son expérience de comédienne lui permet d’avoir un éventail de possibilités expressives très
large, ceci lui donnant les moyens de mettre en exergue toute la palette de sa riche sensibilité artistique. »


                
            
            
                
                    
Laurence Malherbe


                    
66 Chemin des Tartres – 94500 Champigny-sur-Marne
+33 (0)6 80 22 70 66 – laujacha@gmail.com
www.laurence-malherbe.org


                
            
  
Read More

Photos